Une doxologie de louange

Vous est-il arrivé, un dimanche matin, de ne pas avoir envie d’aller à l’église ? (Si vous êtes pasteur, vous n’êtes pas obligé de répondre.) Je confesse volontiers qu’il m’est arrivé à plusieurs reprises d’avoir à lutter contre des réticences certains dimanches matins. Heureusement, je suis mariée à un homme qui est aussi fidèle que le lever et le coucher du soleil – à moins qu’il ne soit malade ou en voyage, si l’église est ouverte, nous y allons.

L’ADORATION EN MOUVEMENT

Même si le récit biblique décrit souvent le peuple de Dieu comme communauté en mouvement, les croyants qui vivent la réalité du déplacement des populations font face à des défis car ce sont des adorateurs forcés à quitter leurs maisons et leurs villes. Pour Volodymyr Masyuk, surintendant du district d’Ukraine et son épouse et partenaire dans le ministère Sylvia Cortez Masyuk, être déplacés en pleine guerre crée des obstacles au rassemblement de la communauté des croyants et les amène à contempler l’espérance de l’adoration chrétienne : la résurrection.

Une histoire de foi : De Odessa à Olathe

Désormais sous la menace de la guerre dans son pays en Ukraine, Anastasiia Warriner commençait à s’inquiéter pour sa mère, Raisa.

Raisa venait de subir une opération chirurgicale lourde et en plus de cette convalescence, elles étaient toutes les deux en deuil après le décès du père d’Anastasiia, le mari de Raisa, quelques mois plus tôt.

Vraie et fausse adoration

Depuis mon enfance, les cloches des églises et des temples qui résonnent et les retentissements de l’azan (l’appel des Musulmans à leur prière rituelle) sont autant de sons avec lesquels j’ai grandi. J’ai entendu de nombreux appels à l’adoration très variés. En Inde, pays d’une grande diversité religieuse, les gens de différentes castes, cultures, langues et traditions religieuses vivent ensemble en harmonie. Il existe 330 millions de dieux et déesses dans ce pays et beaucoup de gens se prosternent devant des images créées par l’homme.

Vivre une vie d’adoration

L’une de mes conclusions préférées pour le culte d’adoration consiste à chanter tous ensemble l’hymne de doxologie de Thomas Ken basé sur le Psaume 150. Ce peut être un moment charnière lorsque nous chantons ensemble les louanges de Dieu et que nous sommes envoyés pour vivre en harmonie avec cette doxologie (c’est-à-dire, comme un chant de louange à Dieu).

La question juste concernant l’adoration

L’année prochaine, cela fera trente ans que j’enseigne à l’université ou au séminaire, ce qui veut dire que je débuterai aussi ma trentième année à lire les évaluations de mes étudiants concernant mes cours. Il n’y a pas de professeur qui aime être évalué. Certaines évaluations sont utiles. D’autres, pas vraiment. Parmi toutes les évaluations que j’ai reçues des étudiants au fil des ans, ma préférée était courte : « Ce cours est trop dur à suivre pour les étudiants qui ne lisent pas leur livre ».

Le pouvoir de transformation de l’adoration

Vous avez peut-être entendu le proverbe : « Lorsque le diable tomba du ciel, il atterrit parmi les choristes ». Le message de ce dicton comique n’est pas qu’une chorale puisse parfois chanter faux, mais plutôt que les controverses concernant la question de l’adoration peuvent souvent devenir endiablées et passionnées. Les divisions au sujet de l’adoration peuvent créer de véritables difficultés dans le corps du Christ.

TOURNÉE EN EURASIE

Christi et moi avons eu le privilège d’exercer notre ministère en Eurasie en octobre 2021. Nous avons quitté notre maison à Oklahoma City (aux États-Unis) le dimanche 24 octobre et nous sommes arrivés à Zurich (en Suisse) à 16h45 le jour suivant. Jim Ritchie, directeur de la région Eurasie, et son épouse Maggie nous retrouvèrent là-bas. Jusqu’alors toutes nos interactions avec eux avaient eu lieu via Zoom, c’était donc la première fois que nous nous rencontrions en personne.

L’identité, le soi et le sauveur

Un grand nombre d’écrits et de réflexions contemporaines s’intéressent au « soi ». Nous sommes invités à nous exprimer, à trouver notre moi authentique, à développer notre estime de soi et à avoir une image positive de nous-mêmes. Depuis maintenant plusieurs décénnies, cela a été considéré comme particulièrement important dans l’éducation de nos enfants. Au lieu de l’ancien légalisme avec ses règles strictes, sa discipline et la menace de punitions lorsque l’on dépasse les limites, les enfants reçoivent un soutien positif et des encouragements.